Signature de la Convention Minière pour l’exploitation de la petite mine d’or de Colomine par la société CODIAS S. A

Le 29 novembre 2019. Le Ministre des Mines de l’industrie et du développement Technologique Gabriel DODO NDOKE a procédé à la signature de la convention pour l’exploitation de la petite mine d’or de Colomine avec la société CODIAS SA.

CODIAS S.A. est une société minière de droit camerounais, titulaire depuis le 05 janvier 2017, du permis de recherche dénommé Colomine, valable pour or et substances connexes, d’une superficie de 309 km2, situé dans l’Arrondissement de Ngoura, Département du Lom et Djérem, Région de l’Est.

La méthode d’exploitation envisagée pour extraire la ressource aurifère de Colomine est l’exploitation minière souterraine par la méthode de retrait par des piliers et cette exploitation est prévue pour 5 ans, avec une pic de production de 500 kg d’or/an dès la 2e année ; la 1ère année étant consacrée à la phase de développement (construction de la mine et autres installations minières).

Le projet d’or de Colomine regorge de multiples retombées positives sur les plans :

  • politique : l’exploitation aurifère s’étant jusqu’ici cantonnée au volet artisanal, il s’agira de la première mine d’or industrielle du pays, garantissant la traçabilité du minerai exploité et faisant du Cameroun un pays producteur d’or sur la scène minière internationale ;
  • social : création de nombreux emplois directs et indirects dans l’optique de contribuer à l’inversion de la courbe du chômage des jeunes et à la lutte contre la pauvreté, création d’opportunités pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) locales (sous-traitants et autres fournisseurs locaux) pour la livraison des biens et des services, renforcement des capacités du personnel local, transfert des compétences et des technologies au profit des travailleurs nationaux couplé à la formation des étudiants des Universités et Institutions, dans le but d’avoir une main d’œuvre de plus en plus qualifiée dans le domaine minier, la réalisation des activités de RSE en faveur des populations riveraines et autochtones (Aménagement de la route Tongo-Gandima Colomine, Construction des Ecoles et Hôpitaux, Construction des forages pour faciliter l’accès à l’eau potable, …) ;
  • industriel : mise en place d’une chaîne de valeur minière autour de l’or, allant de l’extraction sur le site à la transformation locale d’au moins 15 % de la production, avec comme plus-value, la création des unités de fusion de l’or (production des lingots) et des bijouteries, contribuant ainsi au renforcement du tissu industriel national ;
  • infrastructurel : construction au profit des populations locales, dans le cadre du Contenu local et de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE), des écoles, centre de santé, forages d’eau potable, routes, ponts, marchés et cases communautaires, … ;
  • environnemental : exploitation rationnelle et raisonnée de la ressource aurifère  disponible,  dans  le  respect  des  règles environnementales internationales et nationales liées à une telle exploitation, la sécurité des personnes et des biens, la protection de la nature, avec à la clé la réhabilitation et la restauration du site, dès la fermeture de la mine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *